La nouvelle évangélisation View larger

La nouvelle évangélisation

La nouvelle évangélisation (2012/2)

Luca BRESSAN
Un Synode pour la réforme de l'Église. Nouvelle évangélisation, renouveau spirituel et relance de la foi

L'article entend montrer comment le processus de préparation de la prochaine assemblée synodale a opéré une

More details

  • EAN : 9782873244378
  • Date de parution : 01-01-1970
  • ISBN : 978-2-87324-437-8
  • Dimensions : 240 × 160 mm

15,00 € tax incl.

La nouvelle évangélisation (2012/2)

Luca BRESSAN
Un Synode pour la réforme de l'Église. Nouvelle évangélisation, renouveau spirituel et relance de la foi

L'article entend montrer comment le processus de préparation de la prochaine assemblée synodale a opéré une réinterprétation décisive du concept de nouvelle évangélisation, en lui adjoignant celui de réforme spirituelle, de relance de la foi. Le rendez-vous synodal est ainsi considéré comme l'occasion de redonner énergie et vitalité à un christianisme qui risque de 's'autoséculariser' (ce sont les mots de Benoît XVI). Sur le fond, il reste cependant certains défis structurels qui, s'ils ne sont pas affrontés, risquent d'affaiblir toute la stratégie que le processus de préparation au synode a mise en œuvre.

Denis VILLEPELET
Essai de problématisation de la nouvelle évangélisation

L'Évangile est toujours nouveau et c'est Dieu qui, en son Fils, évangélise, c'est-à-dire rend présent cet Évangile en tout temps et tout lieu. C'est en fait le contexte actuel qui a conduit Jean-Paul II à parler de « nouvelle évangélisation », même si celle-ci ne peut avoir une seule modalité tant les cultures et les sociétés sont différentes d'un continent à l'autre. Le contexte actuel, c'est principalement la sécularité. Or, selon Charles Taylor, deux mouvements de sécularisation se sont entrecroisés : d'une part, la « sécularité 1 », la sphère publique est libre de toute attache religieuse et la religion appartient à la sphère privée, d'autre part la « sécularité 2 », l'individu vit très bien sans Dieu, la religion est hors propos, la morale est une morale de l'action. La foi chrétienne devient alors une option reconnue comme cohérente et féconde mais une parmi d'autres et le croyant adhère de manière personnalisée et mobile. Ce contexte sécularisé, pluraliste et areligieux peut cependant être une chance pour un nouveau christianisme considéré comme force de transformation et d'humanisation, christianisme qui a tout à gagner s'il prend les risques de l'Évangile. La Nouvelle Évangélisation demande alors aux chrétiens de vivre comme des disciples sécularisés, avec pour tâche de rendre crédible la force de transformation de l'Évangile. En montrant notamment comment la perspective chrétienne éclaire de façon inédite les grandes questions de la culture sécularisée. L'Évangile est toujours nouveau et c'est Dieu qui, en son Fils, évangélise, c'est-à-dire rend présent cet Évangile en tout temps et tout lieu. C'est en fait le contexte actuel qui a conduit Jean-Paul II à parler de « nouvelle évangélisation », même si celle-ci ne peut avoir une seule modalité tant les cultures et les sociétés sont différentes d'un continent à l'autre. Le contexte actuel, c'est principalement la sécularité. Or, selon Charles Taylor, deux mouvements de sécularisation se sont entrecroisés : d'une part, la « sécularité 1 », la sphère publique est libre de toute attache religieuse et la religion appartient à la sphère privée, d'autre part la « sécularité 2 », l'individu vit très bien sans Dieu, la religion est hors propos, la morale est une morale de l'action. La foi chrétienne devient alors une option reconnue comme cohérente et féconde mais une parmi d'autres et le croyant adhère de manière personnalisée et mobile. Ce contexte sécularisé, pluraliste et areligieux peut cependant être une chance pour un nouveau christianisme considéré comme force de transformation et d'humanisation, christianisme qui a tout à gagner s'il prend les risques de l'Évangile. La Nouvelle Évangélisation demande alors aux chrétiens de vivre comme des disciples sécularisés, avec pour tâche de rendre crédible la force de transformation de l'Évangile. En montrant notamment comment la perspective chrétienne éclaire de façon inédite les grandes questions de la culture sécularisée.

Henri-Jérôme GAGEY
La nouvelle évangélisation selon les Lineamenta

Selon les Lineamenta, la nouvelle évangélisation ne constitue pas un ensemble de recettes pastorales « miracles » misant sur la restauration d'un catholicisme purement dévotionnel ; elle n'est pas davantage une revanche sur les abus commis par les générations précédentes, même si un retour critique sur l'histoire récente de l'Église ne peut être écarté ; elle n'est pas non plus une opération de « reconquête », un retour au passé considéré comme un paradis perdu. Elle est bien plus une opération complexe de déchiffrement de la situation et d'invention du nouveau style de vie d'Église qui permettra d'adresser à nos contemporains un message capable de les rejoindreSelon les Lineamenta, la nouvelle évangélisation ne constitue pas un ensemble de recettes pastorales « miracles » misant sur la restauration d'un catholicisme purement dévotionnel ; elle n'est pas davantage une revanche sur les abus commis par les générations précédentes, même si un retour critique sur l'histoire récente de l'Église ne peut être écarté ; elle n'est pas non plus une opération de « reconquête », un retour au passé considéré comme un paradis perdu. Elle est bien plus une opération complexe de déchiffrement de la situation et d'invention du nouveau style de vie d'Église qui permettra d'adresser à nos contemporains un message capable de les rejoindre.

Serge TYVAERT
La nouvelle évangélisation chez Jean-Paul II et Benoît XVI

Le concept de nouvelle évangélisation apparu à l'initiative de Jean-Paul II en vue de dialoguer avec les cultures afin de réveiller en elles la vocation de l'homme à la sainteté, semble avoir évolué, sous le pontificat de Benoît XVI, dans le sens plus contemplatif d'une orientation prioritaire du regard de l'homme vers Dieu, dans l'adoration. L'auteur émet l'hypothèse que ce déplacement est à mettre en lien avec le rapport différent que les deux pontifes exercent personnellement à l'endroit de la culture occidentale et par l'évolution de celle-ci. L'analyse menée permet de dégager au niveau magistériel une continuité et une profonde cohérence dogmatique dans le développement du concept de nouvelle évangélisation. Elle permet aussi de suggérer quelques critères de discernement sur les conceptions variées de l'évangélisation qui peuvent se faire jour facilement en regard de la coloration culturelle de leurs auteursLe concept de nouvelle évangélisation apparu à l'initiative de Jean-Paul II en vue de dialoguer avec les cultures afin de réveiller en elles la vocation de l'homme à la sainteté, semble avoir évolué, sous le pontificat de Benoît XVI, dans le sens plus contemplatif d'une orientation prioritaire du regard de l'homme vers Dieu, dans l'adoration. L'auteur émet l'hypothèse que ce déplacement est à mettre en lien avec le rapport différent que les deux pontifes exercent personnellement à l'endroit de la culture occidentale et par l'évolution de celle-ci. L'analyse menée permet de dégager au niveau magistériel une continuité et une profonde cohérence dogmatique dans le développement du concept de nouvelle évangélisation. Elle permet aussi de suggérer quelques critères de discernement sur les conceptions variées de l'évangélisation qui peuvent se faire jour facilement en regard de la coloration culturelle de leurs auteurs.

Cardinal Gianfranco RAVASI
Parvis des Gentils et nouvelle évangélisation

L'évangélisation permanente de l'Église est confrontée aujourd'hui à de nouvelles situations et conjonctures. Ces défis la stimulent à explorer de nouvelles voies. L'une d'elles a été proposée par Benoît XVI en 2009 et mise en œuvre par le Conseil Pontifical pour la Culture : le Parvis des Gentils. Son objectif est de favoriser le dialogue entre croyants et non croyants, sans prosélytisme et sur des bases nouvelles, autour des valeurs de l'homme et de sa dignité. Sans que ni les uns ni les autres aient à renoncer à leur identité propre et au-delà des soupçons de part et d'autre. La question de Dieu ne peut être écartée aujourd'hui de la réflexion sur l'homme. D'où la nécessité de cette parenthèse gratuite de dialogue dans l'espace social. L'objectif est la recherche de la vérité, au-delà des préjugés, des clivages et des certitudes. Le Parvis des Gentils, qui a une source biblique, veut ainsi prendre au sérieux et susciter le désir de vérité qui existe en l'homme, « route de l'Église ». Appel à s'adapter à la culture de notre temps tout en poursuivant la mission d'évangélisation, il est le premier pas de l'évangélisation. Il joue déjà un rôle important comme lieu de rencontre, de dialogue et d'échange. De grandes rencontres en des lieux significatifs sont au programme, ce qui n'empêchera pas les initiatives locales.

Christophe RAIMBAULT
La nouvelle évangélisation : Et si nous relisions Saint Paul ?

Paul et le premier modèle d'évangélisation aux Nations. Sans parler de « nouvelle évangélisation », il révèle en quoi l'annonce du kérygme nécessite d'être toujours renouvelée et adaptée au contexte. Mais pour que l'Évangile soit reçu, l'apôtre doit veiller à positionner la légitimité de son apostolat et être lui-même configuré au Christ. Ainsi, il peut discerner dans la prière ce que l'Évangile veut dire aux hommes selon ce qu'ils vivent et les aider à passer de l'indicatif de l'annonce à l'impératif de la mise en œuvre de l'Évangile dans leur vie.

François MOOG
La conversion missionnaire des communautés paroissiales, un défi pour la nouvelle évangélisation

Parce qu'elle a pour objectif de restaurer la capacité de l'Eglise à être présence d'Evangile qui communique la vie, la nouvelle évangélisation interroge la capacité des paroisses à être ces lieux de vie chrétienne adaptés aux temps qui sont les nôtres et à la société actuelle. François Moog interroge alors la plasticité de la paroisse. Pour cela, il explore les fondements ecclésiologiques qui disent la capacité de la paroisse à vivre sa mutation, lui demandant d'être de moins en moins un espace de consommation de biens religieux et de plus en plus une communauté missionnaire.

ISBN 978-2-87324-437-8
Hauteur 240
Largeur 160

Write a review

La nouvelle évangélisation

La nouvelle évangélisation

La nouvelle évangélisation (2012/2)

Luca BRESSAN
Un Synode pour la réforme de l'Église. Nouvelle évangélisation, renouveau spirituel et relance de la foi

L'article entend montrer comment le processus de préparation de la prochaine assemblée synodale a opéré une

other products in the same category