Qui a peur de Vatican II ? View larger

Qui a peur de Vatican II ?

Sous la direction de : Alberto MELLONI et Giuseppe RUGGIERI Traduction de l'italien : Denise MARCHAL, sœur de la Providence de Champion et revu par Benoît MALVAUX Cinquante ans après son ouverture, le concile Vatican II suscite un intérêt renouvelé, jusque dans les plus hautes sphères de l'Église : doit-on le comprendre en termes de rupture ...

More details

  • EAN : 9782872992003
  • Date de parution : 23-11-2010
  • ISBN : 978-2-87299-200-3
  • Nombre de pages : 160
  • Dimensions : 205 × 145 mm

19,30 € tax incl.

Sous la direction de : Alberto MELLONI et Giuseppe RUGGIERI Traduction de l'italien : Denise MARCHAL, sœur de la Providence de Champion et revu par Benoît MALVAUX Cinquante ans après son ouverture, le concile Vatican II suscite un intérêt renouvelé, jusque dans les plus hautes sphères de l'Église : doit-on le comprendre en termes de rupture ou de continuité ? comment interpréter un concile qui n'a rien condamné ? quel est son message essentiel ? Depuis les intégristes qui l'accusent d'hérésie jusqu'aux partisans d'un Vatican III, la palette des opinions est extrêment variée. Cinq théologiens de réputation internationale, originaires de plusieurs pays (Italie, France, Allemagne, États-Unis), apportent ici leur contribution au débat. Avec leur sensibilité propre, ils mettent en évidence le caractère dynamique du concile, un dynamisme qui n'est pas achevé, parce qu'il est le dynamisme même de la catholicité. Ni révolution ni apostasie, le concile Vatican II a profondément changé l'Église. Son histoire continue de s'écrire aujourd'hui.
ISBN 978-2-87299-200-3
Nombre de pages 160
MDS CE07149
Hauteur 205
Largeur 145

Write a review

Qui a peur de Vatican II ?

Qui a peur de Vatican II ?

Sous la direction de : Alberto MELLONI et Giuseppe RUGGIERI Traduction de l'italien : Denise MARCHAL, sœur de la Providence de Champion et revu par Benoît MALVAUX Cinquante ans après son ouverture, le concile Vatican II suscite un intérêt renouvelé, jusque dans les plus hautes sphères de l'Église : doit-on le comprendre en termes de rupture ...