Le retour en grâce du travail Agrandir l'image

Le retour en grâce du travail

    Du déni à la redécouverte d'une valeur

On parle beaucoup de la souffrance au travail. Le problème est réel et d’ampleur. Mais cette face sombre de l’activité ne doit pas masquer le mouvement ascendant de redécouverte du travail comme agent de construction de la personne et donc comme valeur. Par lui, chacun peut espérer s’accomplir et se voir reconnu par la société. Une évolution c...

Plus de détails

  • EAN : 9782872992737
  • Date de parution : 10-04-2015
  • ISBN : 978-2-87299-273-7
  • Nombre de pages : 128
  • Dimensions : 205 × 145 mm

14,00 € TTC

On parle beaucoup de la souffrance au travail. Le problème est réel et d’ampleur. Mais cette face sombre de l’activité ne doit pas masquer le mouvement ascendant de redécouverte du travail comme agent de construction de la personne et donc comme valeur. Par lui, chacun peut espérer s’accomplir et se voir reconnu par la société. Une évolution considérablement amplifiée par la puissante autonomisation du travail liée à la Troisième révolution industrielle. Ce phénomène mérite attention en tant que tel mais aussi sous l’horizon du discours chrétien qui, s’il s’est beaucoup préoccupé du statut des travailleurs, a eu du mal à penser celui du travail. Oscillant entre l’austère doctrine du travail peine rédemptrice et une représentation plus positive du travail vecteur de moralisation, le christianisme est passé assez largement à côté du travail comme épanouissement personnel et collectif. D’où la question aujourd’hui urgente : quelle pourrait être la contribution originale de l’Église dans ce «retour en grâce du travail»?
ISBN 978-2-87299-273-7
Nombre de pages 128
Sous-titre Du déni à la redécouverte d'une valeur
MDS CE07214
Hauteur 205
Largeur 145

Donnez votre avis

Le retour en grâce du travail

Le retour en grâce du travail

On parle beaucoup de la souffrance au travail. Le problème est réel et d’ampleur. Mais cette face sombre de l’activité ne doit pas masquer le mouvement ascendant de redécouverte du travail comme agent de construction de la personne et donc comme valeur. Par lui, chacun peut espérer s’accomplir et se voir reconnu par la société. Une évolution c...

Dans la même collection