Pape François : L'Église est un mot féminin Agrandir l'image

Pape François : L'Église est un mot féminin

Pape François : 'L'Église est un mot féminin' (2014/3)

Céline BÉRAUD
L'avenir de la revendication d'une pleine égalité des sexes dans l'Église du pape François

Alors que les ministères ordonnés demeurent

Plus de détails

  • EAN : 9782873245030
  • Date de parution : 01-01-1970
  • ISBN : 978-2-87324-503-0
  • Dimensions : 240 × 160 mm

15,00 € TTC

Pape François : 'L'Église est un mot féminin' (2014/3)

Céline BÉRAUD
L'avenir de la revendication d'une pleine égalité des sexes dans l'Église du pape François

Alors que les ministères ordonnés demeurent le monopole des hommes dans le catholicisme, le travail religieux est de plus en plus souvent pris en charge par des femmes, dans de nombreux pays dont la France. Celles-ci n'ont cependant ni véritable reconnaissance statutaire, ni visibilité liturgique. L'accession de Jorge Bergoglio au pontificat en mars 2013 a nourri beaucoup d'espoir chez les catholiques réformateurs, y compris chez celles et ceux qui défendent en interne la cause des femmes. Un peu plus d'un an après, il est bien évidemment trop tôt pour dresser un bilan en la matière. On peut cependant constater que le verrou de l'ordination à la prêtrise semble toujours aussi solidement fermé et le discours du nouveau pape sur les femmes finalement peu différent de celui de ses prédécesseurs.

Denise COUTURE
Comment vivre des vies spirituelles de femmes libres dans l'Église catholique ? Une analyse à partir du contexte québéc

Le « féminin dans l'Église » ne se trouve pas dans une idée du féminin exprimée dans le discours du Vatican, mais il correspond aux actions multiples et diverses des femmes catholiques. Dans les cultures contemporaines, ces femmes participent aux transformations profondes des rapports entre les femmes et les hommes pour remettre en question les hiérarchies et créer la justice relationnelle. C'est pourquoi ce « féminin dans l'Église » peut être qualifié pour une bonne part de « féministe ». Cet article montre comment des femmes catholiques peuvent déployer des vies spirituelles libres même dans une institution ecclésiale profondément sexiste. Il montre aussi leurs modes de résistance tant au discours patriarcal/phallocentrique du Vatican qu'à des discours sociaux laïcistes qui affirment que les femmes doivent quitter la religion patriarcale si elles veulent être libres.

Annick VANDERLINDEN
« À compétences égales »... Rôles et places des femmes dans les Églises protestantes de France

Dans les Églises issues de la Réforme et qui sont membres de la Fédération Protestante de France (FPF), les rôles et les attributions accordées aux femmes diffèrent. La plupart des Églises instituées (Églises luthériennes, réformées, Églises de la Communion anglicane et Églises évangéliques, notamment baptistes et méthodistes) accordent aujourd'hui sans réserve la consécration et l'ordination aux femmes. Ces dernières accèdent donc, à l'instar des hommes, au pastorat et à des postes à responsabilités ecclésiales, y compris de charge épiscopale. Pour autant, d'autres Églises également membres de la FPF, peinent à entrer dans le débat et la discussion autour de cette question et refusent d'accorder cette consécration et cette ordination encore à l'heure actuelle. Après un rappel de la manière dont le ministère féminin a pu être reconnu dans les Églises protestantes de France (notamment les Églises instituées), et la consécration et l'ordination accordées aux femmes, quelques raisons théologiques sont esquissées, qui rendent cette reconnaissance possible dans le protestantisme. Le fait qu'une femme préside le culte, distribue les sacrements, mène des communautés voire dirige l'Église induit-il des changements dans les représentations que nous avons de la foi et même de Dieu ?

Consuelo FLECHA GARCÍA & Annick BONNEFOND
Promotion de la responsabilité des femmes dans la pensée de Pedro Poveda et dans l'Institution Thérésienne

Parmi les mouvements catholiques féminins progressistes qui ont encouragé l'engagement des femmes au XXe siècle, l'Institution Thérésienne apparaît comme l'un des plus significatifs. Pedro Poveda, prêtre espagnol, pédagogue et humaniste, a cherché, en fondant cette Association de laïcs à faire dialoguer science et foi, étude et prière, spiritualité et engagement social. En s'inspirant des premières communautés chrétiennes, il a apporté une réponse novatrice et audacieuse à la question de la place de la femme dans la société et l'Église de son temps. L'Institution Thérésienne, en formant des générations d'enseignantes dotées d'une formation humaine, intellectuelle et chrétienne solide, a exercé depuis 1911, une influence sur des milliers de femmes et collaboré à une forme d'évangélisation par le moyen de la culture et de l'éducation. Elle continue aujourd'hui sa présence et son action dans une trentaine de pays dans le monde.

Albertine TSHIBILONDI NGOYI
L'égalité hommes et femmes dans l'Église catholique en Afrique. Cas de la République Démocratique du Congo

L'auteure aborde la question de l'égalité entre hommes et femmes dans l'exercice de leur mission de baptisés au sein de l'Église catholique en Afrique, notamment en RD Congo. Elle aborde d'abord la question de l'Égalité fondée sur la dignité de la personne dans le respect de la diversité. Ensuite, elle examine la relation hommes et femmes dans le monde africain, d'hier à aujourd'hui. Enfin, elle développe la question de l'égalité hommes et femmes dans l'Église en Afrique en se basant sur le cas du renouveau pastoral initié dans les diocèses de la RD Congo, notamment à Kinshasa. Les laïcs, hommes et femmes, vont jouer un rôle important dans les paroisses et les communautés ecclésiales vivantes de base (CEVB). Les femmes sont majoritaires dans les CEVB où elles peuvent occuper toutes les responsabilités caritatives et sociales. Mais elles sont exclues des lieux de pouvoir. Ce qui pose la question du partenariat hommes et femmes et des ministères au féminin.

Catherine CHEVALIER
Femmes en responsabilité pastorale en Belgique francophone: un processus en cours d'institutionnalisation

Cet article part d'une observation de la réalité des laïcs mandatés – majoritairement des femmes – en pastorale en Belgique francophone. Une mise en perspective historique fait le zoom sur la réalité particulière du Brabant wallon et s'élargit aux chiffres actuels dans le sud de la Belgique. Les procédures de formation et d'accompagnement mises sur pied en lien avec l'émergence de ces nouveaux acteurs pastoraux sont rapidement décrites. Le compte-rendu d'une démarche vécue par un groupe de ces animateurs pastoraux engagés en paroisse permet de s'approcher de l'expérience vécue de ces laïcs mandatés. La partie descriptive de l'article se termine en mettant en lumière la participation de quelques-unes de ces femmes à la gouvernance ecclésiale. Ces différents indices qui traduisent un lent mais sûr processus d'institutionnalisation conduisent à mettre en évidence le débat théologique que suscitent la présence de ces nouveaux acteurs, et l'articulation de leur mission à celle des ministres ordonnés. La fragilité de leur statut met en relief la nécessité de leur offrir des espaces de parole, mais aussi de développer des espaces de réflexion pour promouvoir et penser « une présence féminine plus incisive dans l'Église » (EG n° 103).

Ouvrir le pdf

ISBN 978-2-87324-503-0
Hauteur 240
Largeur 160

Donnez votre avis

Pape François : L'Église est un mot féminin

Pape François : L'Église est un mot féminin

Pape François : 'L'Église est un mot féminin' (2014/3)

Céline BÉRAUD
L'avenir de la revendication d'une pleine égalité des sexes dans l'Église du pape François

Alors que les ministères ordonnés demeurent

Dans la même collection